Outrenoir

by Parcavenue

supported by
Maison Planàterre
Maison Planàterre thumbnail
Maison Planàterre Les habiletés des musiciens de Parcavenue m'impressionnent. Leur jeu n'est pas que cohérent et cohésif, il est aussi équilibré et fluide. Sous leurs doigts et leurs pieds les notes dansent une valse ample et belle, faisant écarquiller l'esprit de toutes velléités de rébellion. Le ton est juste et la cadence est sage, l'abandon des sens est à la réconciliation avec l'authenticité de l'ici et maintenant.

Autres projets,
Wo: wominute.bandcamp.com
Altesse: altesse.bandcamp.com Favorite track: Novembre.
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Outrenoir via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 1 day

      $7 CAD or more 

     

1.
2.
03:26
3.
03:23
4.
01:37
5.
6.
03:48
7.
04:49

credits

released September 7, 2013

Éric Charbonneau : Wurlitzer, piano
Pierre-Olivier Décary : Guitare, lapsteel, harmonica, voix, échantillonnage
David Desjardins : Percussions, échantillonnage, guitare
Danny McCrae : Voix, guitare
Cédric Quenneville : Basse

Enregistré au Local 2, L'Assomption
Prises de son : Marc-André Denis, Parcavenue
Mixage : Marc-André Denis
Visuel : Francis Leclerc-Charron, Mathieu Lamarre-Nobert

tags

license

all rights reserved

about

Parcavenue Montreal, Québec

contact / help

Contact Parcavenue

Streaming and
Download help

Track Name: L'échelle de Glasgow
Le tyran a quitté le sol
Migrant vers la métropole
Il arriva au grand port marin
Voyant son verre moitié-plein

L'attente dura si longtemps
Bientôt il verra son opposant
L'espoir d'y laisser sa trace
Lauréat de la dernière marche

La joute a eu raison de lui
Sa capacité d'éveil s'enfuit
Le pèlerin léthargique
N'a pas vu la fin tragique

La lumière noir l'envahit
Dans son âme il s'assombrit
C'est en atteignant le plancher
Que le présent fut du passé
Track Name: Novembre
Lorsque les jours durent comme les nuits
Les arbres deviennent bancs de feuilles
Le chant des oiseaux s'enfuit
Et fait pleurer les immeubles

La solitude des temps froids
S'entre dans la tête des gens chaud
Prisonniers de ce spleen sournois
Se cachant sous leur manteau

Malgré tout, un beau matin,
Le soleil s'ra présent
La lumière faisant son ch'min
Sur les poissons dans l'étang

La froidure du lendemain
Se chauffera avec le temps
En attendant ce jour divin
Le poison dans le sang
Track Name: La froidure
C'est l'frimas des cataractes
Qui gèlent à s'atrophier
Des nuits des jours entiers
Puis on les crève à l'aiguille
On déparle on s'dépouille
On s'conserve désemparés
Quand viennent les étrangers
Quand les mots sortent des bouches froides
En tirades et en buées
Quand l'vent nous glace la gueule
On a l'air, on a l'air jeune
On a l'air bien, on a l'air jeune.
Track Name: Les bestioles
Éternité, arrête mon agonie
Et endors-moi sous les rues de la ville
Les bestioles me mangent la peau
Entre mes côtes et mon dos
Épuisé, enchaîné dans son regard noir
J'voudrais qu'elle soit dans mon histoire
La bonne humeur fait des détours
La folie prend un peu de repos
Depuis quarante stations de métro
Est-ce que c'est la nuit ou le jour?
Track Name: Colibrium
Le vent valse en balayant les bancs
De poussière blanche venant de ces branches
Près des columbariums regroupant ces hommes
Où l'silence balance l'absence de nuance

Et le mystère prend l'image d'un sage
Tout questionnement en accord avec son jugement
Réponse à tout, il vous suit et voit partout

La raison d'être et naître sur ces terres
Ils l'ont écrit et prédit dans le manuscrit
L'encre qui s'ancre entre les fibres du papier
S'est transmis depuis des décennies